Pratique

Cigarette électronique : mon avis après 2 ans d’utilisation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Connaissez-vous la cigarette électronique ? C’est une cigarette qui a un mode de fonctionnement qui est complètement différent du mode de fonctionnement des cigarettes classiques. Nombreux sont ceux qui sont habitués à faire usage de ce genre de cigarette. Vous voudrez vous y mettre également et éprouver des doutes d’une façon ou d’une autre ? Dans cet article, on voudrait vous parler de l’expérience de Claudine, après deux ans d’utilisation de cette cigarette.

Qui est Claudine ?

Avant même de parler de l’expérience d’utilisation de la cigarette électronique de Claudine, il est de bon ton que vous ayez une idée de qui est Claudine. Claudine est en effet, directrice des ressources humaines dans une entreprise informatique de la place. Elle est une femme mariée et est âgée de 35 ans. Elle est passionnée de tennis depuis son enfance et en joue maintenant depuis une vingtaine d’années. Claudine est une ancienne consommatrice de cigarette classique, avec pour préférence le mentholé, et elle est aujourd’hui utilisatrice de cigarette électronique depuis deux années.

A lire en complément : Investisseur ou acheteur : faites l'acquisition d'un logement neuf

Avant de commencer à fumer de la cigarette électronique, Claudine fumait 10 à 15 cigarettes par jour. Et durant les soirées, elle pouvait faire usage de tout le paquet. C’était devenu pour elle, un acte réflexe. Elle n’avait qu’à allumer sa cigarette et se faire accompagner d’un verre ou d’une tasse de café. Pour elle, la cigarette électronique durant cette époque était juste un gadget. Elle n’aurait jamais imaginé arrêter de fumer avec un tel équipement.

Les premiers pas de Claudine dans le vapotage

Claudine a essayé à maintes reprises d’arrêter le tabac. Elle en prend la décision souvent les premiers janviers et y repart de plus belle par la suite. Toutefois, lors d’un réveillon, il y a deux ans, une amie lui a rendu visite avec sa vapoteuse. Cette amie de Claudine avait arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique et en faisait beaucoup l’éloge en présence de Claudine. Ce fut l’élément déclencheur, qui a poussé Claudine à chercher à en savoir davantage sur cet équipement. Celle-ci récolte donc des avis sur la chose, et se décide enfin à passer le cap.

A lire en complément : Créer une salle de Foot Indoor : les clés de la réussite

Toutefois, vu qu’elle est de nature sceptique, ce fut pour elle un grand travail de réaliser toutes ses recherches. Elle acquit toutes les informations utiles sur la chose et récolta plusieurs avis sur la façon dont d’autres s’y sont pris avec l’e-cig, pour arrêter de fumer. Elle vit la façon dont telle ou telle personne à trouver satisfaction et quelles cigarettes électroniques lui seraient plus utiles. Elle a de surcroît demandé l’avis de son médecin, sur les potentielles conséquences de l’arrêt du tabac sur sa santé, puis les conséquences de l’usage de la cigarette électronique. Après ce dernier avis médical, la voilà devenue usagère de cigarette électronique depuis deux ans.

Le matériel de vapotage le plus utilisé par Claudine

À ses débuts, Claudine avoue avoir testé plusieurs cigarettes électroniques. Elle ne déconseille particulièrement aucune d’entre elles. Toutefois, elle avoue être tombée sous le charme du kit Swag 80W, qui change des 15W du début. Elle confesse avoir eu besoin d’un peu plus d’autonomie et a pour préférence les atomiseurs de saveurs.

À l’aide de cette cigarette électronique, elle confirme avoir complètement arrêté le tabac et aujourd’hui vapote des e-liquides qui sont fruités en 3 mg de nicotine. Elle a définitivement tourné la page, et vu que sa cigarette avait une odeur de menthe, elle affirme ne jamais faire usage d’une e-liquide à la saveur de menthe, afin de ne plus jamais être tenté par le tabac, dont elle avait pourtant l’habitude, plusieurs années antérieures.

Pour elle, les autres liquides de vapotages qui sont fruités, gourmands ou encore frais sont beaucoup plus en adéquation avec sa conception du vapotage. En gros, si elle n’avait pas démarré avec une saveur-tabac,la vape dès le départ, elle aurait certainement sombré à nouveau dans la consommation de la cigarette.

Les conseils de Claudine, à l’endroit des vapoteurs en devenir

Pour Claudine, lorsque l’on veut devenir vapoteur, que ce soit par plaisir ou pour arrêter de fumer la cigarette, il est très important de commencer par recueillir soit même les avis des uns et des autres, dans le but de se faire sa propre idée de la chose. Ensuite, une fois que vous avez franchi cette étape, vous devrez vous gaver de motivation et faire en sorte de ne jamais baisser les bras. Pour elle, la réussite de votre projet d’arrêt de la cigarette commence déjà lorsque vous en prenez une décision ferme.

Autre chose importante, lorsqu’après avoir pris la décision de ne plus fumer, vous tombez une fois quand même, il ne faut pas en culpabiliser. Vous vous relevez juste en reprenant de plus belle votre vapotage, et non en vous disant que c’est foutu ou que vous êtes à l’eau. Enfin selon elle, arrêter de fumer en se focalisant sur le vapotage d’un liquide-tabac de la cigarette électronique est la meilleure des transitions.