Psychologie

La prise de parole en public, comment y arriver ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Au lycée, à la fac ou au travail, la prise de parole en public est une chose qui effraie beaucoup de personnes. Une telle situation peut s’expliquer par un manque de confiance en soi. Loin d’être insurmontable, vous pouvez remédier à cette situation. Voici quelques conseils efficaces qui vous aideront.

Une bonne préparation avant une prise de parole

Pour faire une présentation ou un discours fluide et intéressant, il est important de se préparer en conséquence. Pour cela, prenez le temps qu’il faut. On l’admet, ce n’est pas une chose facile, et c’est justement la préparation qui vous évite de vous embrouiller devant votre public lors de votre prise de parole. Soyez le plus simple possible. Cette préparation vous donnera de l’assurance. En effet, elle vous permet de mieux maîtriser votre présentation et de savoir les points à aborder, les mots justes à utiliser, de même que le gestuel à adopter au cours de votre intervention.

Faites le résumé des choses à dire

La feuille de route est essentielle pour la réussite de votre intervention. Ce document est une sorte de boussole, c’est un guide et une assistance pour vous aider à ne pas perdre les pédales. Pour cela, le résumé de votre discours doit contenir les principaux points de votre intervention. Autre chose à prendre en compte : ne faites pas une lecture mot pour mot du résumé pendant votre prise de parole.

  • Parler fort pour vous faire entendre

Pour une prise de parole pendant une simple réunion ou durant une présentation, il est nécessaire que vous éleviez la voix. On ne vous demande pas de crier, mais de parler de sorte que votre audience puisse entendre clairement ce que vous dites sans fait un effort. Si parler à voix basse est votre habitude, il vous suffit de vous efforcer en augmentant le volume de votre voix. C’est aussi simple que ça.

  • Soyez fluide et faite de l’humour si possible

Pour ne pas ennuyer votre audience, soyez clair dans votre langage. Utilisez un vocabulaire simple et dynamique qui n’ennuie pas. Attention aussi à votre débit de parole ! Ne parlez pas rapidement, on risque de ne pas vous suivre. Pour cela, parlez doucement en marquant des pauses. C’est à dire faites des arrêts, pour ne pas étouffer votre audience. Autre chose, ne faites pas une simple lecture de votre texte : ce n’est pas une leçon qu’on récite. De plus, faites des gestes au cours de votre intervention : ne croiser pas les bras. Faites aussi preuve d’humour en restant soi-même. Ça vous permettra de capter l’attention de votre audience.