Psychologie

Comment surmonter sa peur des aiguilles ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Donner son sang, les Français n’y sont pas très réticents. Cependant, beaucoup d’entre eux ont peur de la piqûre et hésitent à franchir le pas. La méconnaissance et le manque de temps sont aussi des motifs fréquemment invoqués. Cependant, ces excuses cachent souvent une réelle phobie des seringues. Alors, comment surmonter sa peur des aiguilles ? Cet article tente d’apporter la réponse.

Avoir confiance

Pour surmonter avec succès cette phobie des aiguilles, il faut apprendre à faire confiance au personnel médical. En effet, la principale cause des phobies est de nature psychologique. Cependant, tout le monde sait que cela ne pique que très faiblement. Tout se passe alors dans la tête, car il n’y a pas de douleur physique. Celle-ci est tout simplement créée par la crainte. Pour dépasser cette peur, le mieux serait alors de se mettre à l’aise avec la personne qui est chargée de vous prélever le sang. Le plus souvent, on est entre les mains d’un professionnel et celui-ci entame d’abord une conversation. Dès lors, l’aiguille va faire la prise de sang saint joseph sans que vous vous en rendiez compte. Chez la plupart des laborantins ayant compris ce principe, le prélèvement de sang se déroule généralement très bien.

Des méthodes de grand-mère

Afin de vous préparer à mieux vivre la prise de sang saint joseph, il existe certaines méthodes de grand-mère permettant de mieux faire face à l’épreuve. En effet, il existe des pataches ou des crèmes antidouleur qui peuvent vous être prescrites par votre médecin. Appliqués environ une heure avant le prélèvement, ils permettent de ne pas sentir la douleur de même que toute sensation désagréable.

Il existe une autre astuce, cette fois-ci accessible à tout le monde, c’est le fait d’inspirer un bon coup avant que pénètre l’aiguille. Le fait de boire de l’eau avant permet aussi de faire gonfler les veines et de mieux les préparer au travail du préleveur. Enfin, si vous savez que le prélèvement se fait dans le but de sauver une vie, c’est une sensation qui vous permet d’oublier la douleur.

La pénurie de sang : un phénomène mondial

Il faut le dire : le manque de sang est un problème de santé mondial. Il manquerait environ 100 millions de litres de sang pour venir en aide à ceux qui en manquent. Aujourd’hui, plusieurs initiatives sont mises en œuvre afin de combler ce gap et de sauver des vies. Le fait de vaincre votre peur des seringues est alors une bonne idée pour participer à cet effort.