Santé

En quoi consiste le métier d’audioprothésiste ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Le domaine de la médecine est très large. Pour remédier à chaque problème, il existe plusieurs médecins, chacun spécialisé dans un domaine spécifique. Le pédiatre s’occupe des enfants, l’ophtalmologue assure la santé des yeux, mais à quoi consiste le métier d’audioprothésiste ? Souvent comparé au médecin ORL, l’audioprothésiste est un professionnel dont les compétences sont bel et bien différentes. Pour mieux comprendre de quoi il est question, nous vous proposons un tour d’horizon sur ce métier.

Qu’est-ce qu’un audioprothésiste ?

Il n’est pas rare de voir dans la société des personnes qui souffrent de problèmes d’auditions. Cette pathologie peut être innée ou peut survenir suite à un accident ou encore à cause de la vieillesse. Seul l’audioprothésiste est habilité à résoudre ce type de problème. Il met en œuvre des moyens mécaniques et techniques pouvant permettre aux patients de remédier à leurs défaillances auditives. Il s’agit d’un professionnel médical qui toutefois, doit intervenir sous la recommandation d’un médecin oto-rhino-laryngologiste (ORL).

A lire également : La cryogénie : un froid qui décape

Comment fonctionne un audioprothésiste ?

Tout d’abord, il est important de préciser que l’audioprothésiste ne réalise pas d’examens médicaux. Les examens permettant de détecter un problème d’audition sont effectués par un médecin ORL. Le médecin ORL accueille le patient, le soumet à une diversité de test lié aux sons, aux bruits et à la réaction. Ce qui lui permet de faire un diagnostic précis du type de défaillance auditive dont souffre le malade. À l’issu de ses analyses, le médecin ORL marque les résultats et les prescriptions nécessaires dans un carnet de soin qui sera transmis à l’audioprothésiste intervenant dans un centre d’audition à Villefranche. Sur la base des informations reçues, ce dernier sélectionne la prothèse pouvant répondre idéalement à la perte d’audition de son patient. Évidemment, il tient compte des caractéristiques des oreilles de celui-ci et façonne la prothèse de sorte qu’elle s’y conforme. Après cette tâche, il suit le patient pour s’assurer de l’efficacité du matériel utilisée pour corriger sa perte d’audition.

Qu’elles sont les qualifications requises pour exercer en tant qu’audioprothésistes ?

L’audioprothésiste doit cultiver en lui des vertus naturelles notamment la patience, un esprit de dialogue irréprochable et la capacité à convaincre. Cependant, ces qualités ne suffisent pas. Puisqu’il s’agit d’une profession médicale, il est nécessaire de se former.

A lire en complément : Tétine ou pouce : les astuces du dentiste pour sevrer doucement votre bébé

Tout d’abord, pour devenir audioprothésiste, il faut faire des études primaires et une étude secondaire qui sera couronnée par un Bac S. Ce Bac représente le ticket requis pour passer le concours d’entrée dans les écoles qui forment pour l’obtention des Diplômes d’État. Le bachelier admis à ce concours aura la liberté de choisir de se faire former dans la médecine générale, la pharmacie, l’optique

Il peut également étudier dans les domaines tels que la mathématique, l’anatomie, les pathologies de l’audition, la surdité, etc. Cette formation se fait généralement sur une durée de 3 ans à l’issue de laquelle l’apprenant obtient son DE selon sa branche d’étude. Il pourra ensuite intervenir dans la société en tant qu’audioprothésiste. Toutefois, il serait plus à l’aise dans son métier s’il effectue des stages dans les hôpitaux ou cabinets avant de se mettre en exercice.