Pratique

L’impression 3D et l’usinage CNC dans le prototypage

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Le prototypage industriel consiste à produire des pièces en format 3D avant de les fabriquer en série. Ce processus est devenu incontournable puisqu’il permet à l’entreprise de gagner du temps et de faire des économies. Ce procédé se décline en deux formes : l’impression 3D et l’usinage CNC. Focus sur une technologie en plein essor.

L’impression 3D

Cette technique dite additive implique le dépôt de matières sous forme de filaments, ce qui suppose l’utilisation d’une imprimante spécialisée.

A découvrir également : Changer l’adresse sur sa carte grise : comment y arriver ?

Pour imprimer une pièce en format 3D, il est nécessaire de maîtriser les logiciels qui transforment les images 2D en fichiers STL. Toutefois, il est possible de télécharger les prototypes simples sur des sites dédiés tels que Thingiverse.

Lorsque le modèle est peaufiné, il suffit de transférer le fichier sur le trancheur : le logiciel de l’imprimante, pour les paramétrages finaux.

A voir aussi : Comment bien choisir sa formation en informatique ?

La technique du dépôt est parfaite pour la réalisation de pièces de design simple. Elle est souvent sollicitée dans le secteur de la déco, de la construction, et même du merchandising. L’impression est rapide, ce qui fait gagner du temps. Elle peut être maîtrisée par un particulier méticuleux.

Cependant, les dépôts de résines sont parfois irréguliers, notamment lorsque la plaque de la machine n’est pas correctement réglée. Aussi, pour obtenir plus de précisions l’usinage cnc est recommandé.

On note néanmoins une évolution constante des imprimantes 3d. Aussi, depuis quelque temps, on retrouve sur le marché plusieurs types d’appareils auditifs qui permettent d’effectuer un dépôt de fil fondu, un frittage au laser ou un traitement numérique de la lumière. Les objets conçus sont nettement plus harmonieux.

L’usinage CNC

Ce procédé consiste à tailler un bloc de matière pour obtenir une pièce. Il est dénommé technique soustractive. Contrairement à l’impression 3D classique qui n’utilise que la résine, cette technologie peut être associée à toutes les matières comme le plastique ou le métal. C’est un processus délicat qui doit être exécuté par un professionnel. L’appareil utilisé offre donc plus de précisions et un rendu nettement plus esthétiques.

On a souvent recours au concept pour réaliser des modèles compliqués comme des prototypes de pièces, des moules et fabriquer des gabarits. Ce qui fait que cette technique est très sollicitée par les industriels et les concepteurs d’automobile. Elle d’ailleurs est une alternative rapide et peu coûteuse qui permet de tailler un objet selon les exigences de la production.

Compte tenu de la complexité de l’opération, il n’est pas possible de produire une grande quantité de pièces.

Le fraisage cnc en ligne est banalisé et n’est plus réservé aux grandes firmes. Désormais, pour créer une pièce, il suffit de faire part de ses caractéristiques et d’envoyer son esquisse sur le site qui se chargera de son traitement.