Business

Une SAS, l’entreprise parfaite pour voir grand

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Lorsque vous créez votre entreprise avec des associés, vous devez encore cogiter à quel statut choisir pour votre société. Entre autres, vous avez la possibilité de créer une Société par Actions Simplifiées SAS ou une Société Anonyme à Responsabilité Limité SARL. De nos jours, vous devriez choisir une SAS comme la forme juridique de votre société. Mais pourquoi une SAS est l’entreprise parfaite pour voir grand ? Lisez !

Une SAS, qu’est-ce ? 

La Société par Actions Simplifiées (SAS) est un statut qui offre aux entrepreneurs une structure qui combine deux aspects. Ces derniers sont la souplesse de fonctionnement et la grande liberté des associés dans l’organisation de la société. Elle peut se voir attribuer tout objet social, civil ou commercial si elle est conforme à l’ordre public et aux bonnes mœurs. La SAS dispose d’un patrimoine qui lui est propre ce qui veut dire qu’elle est séparée de celui de vos associés. Il faut noter que le dépôt de capital d’une SAS se fait à bas prix à partir d’un euro. Toutefois, lorsque cette somme est trop basse, vous ne serez pas trop considéré auprès des partenaires, notamment la banque et qui ne voudra donc pas collaborer avec vous. En revanche, avec Qonto, aucun capital minimum n’est exigé pour déposer votre capital SAS en ligne. De plus, cette neobanque vous accompagne le long de votre parcours. Alors, vous devez la choisir, car, plus de 65 000 entreprises la font confiance.

A lire aussi : Citroën C4 Cactus, elle pique moins et chouchoute plus

Pourquoi opter pour le statut SAS ? 

Le bénéfice premier dans la création d’une SAS est la souplesse de son fonctionnement. Cela s’explique par le fait que vos associés ont la possibilité de prendre des décisions en ce qui concerne l’organisation de votre société dans un grand niveau de détails. Avec la SAS, vous pouvez varier le montant du capital à la hausse ou à la baisse sans que vous n’ayez besoin de réunir l’assemblée générale extraordinaire.

De ce fait, vous pourrez d’emblée développer de manière rapide la taille et l’activité de votre société. En outre, vos associés ont le privilège de vérifier les entrées et les sorties des actionnaires dans le capital. Cela n’est possible que sur la base des clauses spécifiques telles que l’incessibilité, l’agrément, la préemption et autres.

A voir aussi : Le recrutement : un levier RH stratégique

De plus, vous pouvez constituer votre société avec un capital de 1 euro et vos associés bénéficieront encore d’une responsabilité limitée. Ce qui veut dire que vos associés de la SAS ne sont auteurs des dettes de votre société qu’à grandeur de la part qu’ils ont apportée dans le capital social.

Les deux exceptions du principe de protection du patrimoine personnel

Les raisons pour lesquelles une SAS est vue comme une entreprise parfaite pour voir grand sont nombreuses. En effet, lorsque le dirigeant commet des fautes de gestion, il ne sera que le seul à supporter. Cela dit, dans un premier temps, il sera condamné à verser des dommages et intérêts dans le cadre de la responsabilité civile. Dans un deuxième temps, il peut être assujetti à une partie des dettes de la société dans le cadre d’une action en comblement du passif pour insuffisance d’actifs.

De plus, si c’était qu’un de vos associés s’est porté caution pour votre société, sachez que sa défaillance pourra emmener son créancier à se retourner contre vous. Lorsque la SAAS n’arrive pas à honorer ses dettes, ses créanciers ne pourront que saisir ses actifs et la valeur de son capital social. Mais, ils ne pourra en aucun cas venir s’en prendre aux biens personnels de vos associés.