Comment choisir son système d’irrigation agricole

Avec un nombre important de cultures irriguées en France, le matériel d’irrigation ne cesse d’évoluer. Permettant de bénéficier d’un bon rendement, l’irrigation peut être faite, suivant différents dispositifs. Cet article est un guide pour le choix du système d’irrigation agricole, le plus adapté à vos besoins.

La couverture intégrale

En optant pour une couverture intégrale, l’arrosage est réalisé par un dispositif d’asperseurs. Elle peut servir de système d’irrigation principal, mais également de système secondaire, à associer avec une autre technologie. Ce dispositif est plus recommandé pour un terrain en pente. Son utilisation requiert moins de pression, comparée à celle du canon enrouleur. Toutefois, il ne s’agit pas d’une solution permanente. Il est nécessaire de procéder à son démontage et son montage, chaque année.

Lire également : Les cambriolages en France en augmentation ?

Le canon enrouleur

Pour la mise en place de système d’irrigation agricole, il est important de tenir compte des ressources disponibles. L’utilisation d’un canon enrouleur, nécessite plus d’énergie que celle des autres technologies. Il est également requis de disposer d’une main d’œuvre plus importante. L’outil répond aux besoins de ceux qui sont à la recherche d’un système polyvalent. Il s’agit ainsi, d’un choix préconisé, pour ceux qui cultivent plusieurs variétés de végétaux.

Le pivot

Pour choisir un système d’irrigation répondant aux besoins des différentes natures de cultures plein champ, optez pour le pivot. Ce dispositif offre une certaine précision dans l’application de l’eau et reste moins exposé au vent. Vous pouvez l’associer à une technologie de fertigation au besoin. Son avantage est qu’il fonctionne de façon plus autonome, par rapport à une solution comme le canon enrouleur.

A lire en complément : Quelle est le prix du visa ?

La micro-irrigation

Ce dispositif est la solution la plus optimale, pour ceux qui sont à la recherche d’une meilleure efficacité de l’eau. Elle achemine l’eau directement vers les racines des plantes, suivant un faible débit. La micro-irrigation est notamment choisie par les viticulteurs, les propriétaires de vergers fruitiers, les maraîchers et les horticulteurs. Pouvant être combinée à un système de fertigation, elle est de plus en plus prisée, pour l’économie considérable en eau et en énergie, liée à son utilisation.

téléassistance expliquée

La Région des Pouilles a lancé ces jours-ci la première solution de surveillance à domicile pour tous les patients forcés de mettre en quarantaine pour ...