avril 3, 2018 Xavier 0Comment

À un certain moment, une entreprise peut avoir besoin de changement. Réussir à gérer les changements au sein d’un groupe est certainement l’une des choses les plus difficiles à mettre en place. En effet, les habitudes se mettent en place au fil du temps et chacun se sent dans une « zone de confort ». Le changement peut pourtant être vécu paisiblement s’il est prévu. Le manager de transition est un spécialiste doté d’une expertise forte permettant d’aider les entreprises à changer. C’est un cadre dirigeant recruté en externe pour permettre à la société de traverser des périodes déterminantes qui sont primordiales à son bon fonctionnement. Découvrons à quel moment il est judicieux de faire appel à un manager de transition.

Pourquoi changer lorsque tout va bien ?

L’activité économique des société s’accélérant avec le temps (source OCDE – Le monde), il est important de savoir rester souple pour bien gérer les changements à venir. Les managers de transition accompagne les entreprises sur une période relativement courte pour les aider à garder le cap qu’elles se sont fixées.

Le champs des changement reste assez large et ils peuvent tourner autour d’une croissance à consolider, d’une crise salariale ou même d’une perte mineure d’activité qui va nécessiter un changement de paradigme et de point de vue. Cela nécessite du recul des compétences et un sens de l’organisation sans faille pour repenser les processus et les optimiser.

Les quatre pôles d’intervention du management de transition

Comme l’indique le cabinet spécialiste en management de transtion dellville-management, un manager de transition occupe un poste temporaire au sein d’une entreprise durant 6 à 24 mois. Durant cette période, il est attaché à un poste stratégique pour le maintien du bon déroulement des activités au sein de celle-ci. Son intervention dans le domaine s’élargit sur quatre pôles bien distincts.

  • Une urgence managériale : En cas où l’entreprise se trouve dans une position défavorable qui tendrait vers sa faillite, recourir à ce type de manager est primordial.
  • Un départ précipité : Le départ inattendu d’une personne qui a contribué à la stabilité de l’entreprise affecte directement ou indirectement les activités de cette dernière. De ce fait, il est important de faire appel à une autre personne en externe pour résoudre le problème.
  • Une absence sur une longue durée : Dans le cas où un des cadres dirigeants se verrait dans l’obligation de quitter l’entreprise sur une durée prolongée, un manager devrait temporairement remplacer sa place.
  • Un besoin ponctuel d’expertise : Un manque d’expertise ne doit pas en reste là. Il faut trouver un moyen efficace pour le résoudre. Appeler un manager temporaire serait une solution idéale.

Pourquoi avoir besoin d’un manager de transition  ?

L’entreprise lui attribue des tâches particulières pour plusieurs raisons :

A. Une amélioration de la performance d’une entreprise

Une entreprise fonctionne par l’assemblage de plusieurs systèmes mis en marche : les processus, les systèmes d’information, le management, la gestion des investissements… Ces systèmes doivent être bien structurés si l’on veut améliorer les données rentables de l’entreprise. Dans un certain cas, l’équipe interne ne dispose pas des compétences requises, c’est là qu’intervient un manager en externe pour une période temporaire.

B. Dans le cadre d’une situation de retournement ou de redressement

Un manager spécifique peut intervenir dans une situation de retournement ou de redressement. En effet, il est capable de vite assimiler les données actuelles de l’entreprise et d’élaborer par la suite une stratégie pour récupérer sa position antérieure.

C. Dans le cadre d’une fusion ou d’une acquisition

C’est souvent le cas dans le domaine de l’industrie ou dans le numérique. Lors de la fusion avec un autre groupe ou une acquisition de partenaire supplémentaire, les activités de l’entreprise se développeraient par la suite sur beaucoup plus de secteurs. Il entre en scène à ce moment et la soutient pour son développement.