Auto

Quel véhicule pour un jeune conducteur ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Vous venez d’obtenir votre permis et vous cherchez à acquérir une voiture digne de ce nom ? Sachez que vous ne pouvez pas choisir votre voiture au hasard. Vous devez tenir compte du prix du véhicule, du modèle et de la motorisation pour pouvoir profiter d’une assurance jeune conducteur. Alors, quel type de véhicule choisir ? Quelle motorisation ? Et quels sont les modèles les plus prisés des jeunes conducteurs ?

Le type de véhicule

Lire également : Plaquettes de frein : quand les changer et comment faire ?

Si vous venez tout juste d’obtenir votre permis de conduire, il est fort probable que vous n’aviez jamais conduit une voiture nécessitant le fameux papier rose avant. Si tel est le cas, il est maintenant temps de choisir un véhicule adapté à votre statut de jeune conducteur. Mais quel type de véhicule choisir ? C’est ce que nous allons découvrir tout de suite.

Selon les définitions précises, en France, un permis B a le droit de conduire un véhicule dont le poids total en charge est inférieur à 3,5 tonnes et qui dispose de 9 places maximum, conducteur compris. Déjà, vous pouvez bannir tout ce qui est van. Aussi, vous devez vous tourner vers des véhicules légers. À ce niveau, vous en trouverez de nombreux.

A lire aussi : Quels avantages lorsqu’on confie la réparation ou le remplacement de son pare-brise à un expert ?

Le troisième critère de choix est le prix. Il est parfois nécessaire de se tourner vers les véhicules plus accessibles sauf si vous en avez le moyen bien sûr. Sachez toutefois que si vous optez pour une voiture de grande valeur, l’assurance sera également plus chère même si vous êtes un jeune conducteur.

Le type de motorisation

Le type de motorisation est aussi à choisir avec soin. D’une manière générale, il faut juste éviter les moteurs trop puissants et trop bruyants. Trop de bruit peut stresser ou distraire un jeune conducteur. Même chose pour les moteurs trop puissants. Pour un jeune conducteur, un moteur trop puissant peut favoriser les conduites risquées et, donc, les pertes de contrôle. Les risques d’accident sont donc plus importants et le prix de l’assurance le sera également.

Il est préférable de se tourner vers des modèles plus classiques, moins bruyants et, éventuellement, plus économiques. L’assurance tiendra compte de ces détails.

Un jeune conducteur peut tout à fait conduire une voiture électrique, mais l’assurance sera plus chère. Comme ces véhicules sont souvent plus chers à l’achat par rapport à un équivalent thermique (essence ou diesel), en cas d’accident, les dégâts peuvent être considérables. Pour l’assureur, c’est un critère qui fait directement augmenter les prix. Ainsi, même si les véhicules électriques sont assez sobres et silencieux, vous ne bénéficierez pas d’une assurance jeune conducteur avec ces modèles.

Les modèles préférés des jeunes conducteurs français

Pour entrer dans le concret, voici une petite liste des modèles de voitures préférés des jeunes conducteurs et de leur assureur :

  • La Peugeot 206
  • La Renault Clio
  • La Renaut Twingo
  • La Volkswagen Golf
  • La Peugeot 207
  • La Citroën C3
  • La Fiat 500
  • La Toyota Yaris
  • La Volkswagen Polo
  • La Seat Leon
  • La Seat Ibiza
  • La Citroën C1
  • La Peugeot 208
  • La Renault Mégane
  • La Dacia Sandero