Cinq façons de gérer votre plan épargne retraite

Il y a différentes manières de planifier la retraite. Parmi eux, le plan épargne retraite ou PER qui va rassembler vos produits épargnes existants. Cette option vous permet aussi d’avoir une marge qui peut répondre à tous vos besoins afin d’éviter la galère avec le montant de retraite. Mais pour cela, il faut choisir un mode de gestion efficace. Découvrez ici les différentes façons de gérer votre plan d’épargne retraite.

La gestion libre

La gestion libre, comme son nom l’indique, vous laisse choisir les supports d’investissement. Vous êtes le seul gestionnaire et vous décidez de quel PER retraite choisir pour répartir votre épargne. Vous avez le choix entre les fonds en euro et les unités de comptes.

Lire également : 7 astuces pour réduire sa consommation d'électricité

Si on compare les deux supports, les fonds en euro sont plus simples à gérer, contrairement aux unités de compte qui comportent plus de risques en capital. Cependant, ces dernières présentent plus de potentiels de performance par rapport aux premiers. Tout dépend alors de votre profil d’épargnant.

Si les marchés financiers n’ont aucun secret pour vous, ce mode de gestion est alors parfait. Le cas échéant, il est préférable de vous renseigner avant de choisir la méthode de gestion à adopter. En effet, la stratégie à appliquer ne sera pas la même avec chaque support d’investissement puisque le niveau de risque est différent. La stratégie peut aussi différer en fonction de votre zone géographique.

A découvrir également : Les Français ont dépensé 490 milliards d'euros par carte bancaire en 2020

La gestion pilotée

La gestion pilotée, appelée aussi gestion sous mandat, vous permet de confier la gestion de votre plan épargne de retraite à un professionnel dans le domaine. C’est-à-dire que ce dernier va sélectionner les supports d’investissement pour créer et développer votre allocation d’actifs. Pour cela, il suit et anticipe les fluctuations des marchés boursiers.

Mais comme les unités de compte présentent un risque de perte en capital, les établissements financiers ne proposent pas de garantie relative aux sommes investies. Ils s’engagent plutôt sur leur valeur. Néanmoins, cette valeur est exposée à de nombreuses variations du marché.

La gestion à horizon profil prudent, gestion à horizon profil équilibré et gestion à horizon profil dynamique

La gestion à horizon est une forme de gestion pilotée, mais dans le but de générer plus de gains tout en protégeant le capital, le gestionnaire va considérer votre profil et votre date de départ à la retraite. L’assureur du contrat va choisir l’une de ces méthodes en fonction de votre profil si vous n’avancez pas un choix particulier : gestion à horizon profil prudent, profil équilibré et profil dynamique.

Afin de bénéficier de supports d’investissement avec un potentiel de performance élevé sur le long terme,  le gestionnaire expert va considérer la durée de votre PER. Si l’échéance est encore loin, il va investir votre argent dans des unités de comptes dynamiques qui sont risqués, mais rémunérateurs. Et quand le terme est proche, il va sécuriser progressivement l’investissement en choisissant des supports moins volatils.

Avant de faire le choix, l‘assureur va aussi évaluer votre profil de risque. Il va définir une part minimum sur les supports d’investissement à faible risque en fonction de la date de départ à la retraite. Si vous êtes dynamique, il va investir dans ces types de support dès le début et augmenter le taux petit à petit pour arriver à 90 % dès 2 ans avant l’échéance. Pour un profil équilibré, il augmente les risques et sécurise 70 % du capital minimum 2 ans avant la fin, contre 50 % pour un profil dynamique.