Voyage

Un nouveau parking de 52 places au centre-ville d’Ars sur Moselle

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

C’est un projet qui a pour but de doter le centre-ville d’un parking aménagé et répondant aux normes de sécurité et de salubrité. Dès lors, ce nouveau parking va se substituer au parking sauvage sur lequel seule une trentaine de véhicules peuvent se garer. L’ère est à la rationalisation des espaces de stationnement dans plusieurs villes de France.

Une décision prise par la municipalité

Lors d’une récente réunion de la municipalité de la ville d’Ars sur Moselle, deux décisions principales ont été prises. La première concerne le financement du parking de la rue du bustier. En effet, le conseil municipal s’est largement prononcé en faveur de la demande de subvention au conseil départemental afin de financer ce projet de parking. Celui-ci aura pour but de doter le centre-ville d’un parking aménagé et surtout un peu plus accessible. Pour la capacité, elle va passer d’une trentaine de places à 52. De plus, ce parking style http://www.alyseparking.com/ va se substituer au parking sauvage sur lequel la trentaine de véhicules peuvent se garer.

Selon le maire de la ville, l’équipement nécessaire pour la réalisation de cet œuvre architecturale est indispensable pour stimuler l’activité commerciale au sein de la localité. Dès lors, le coût global du projet est estimé à 460.000 euros. Une somme qui prend en compte l’acquisition du foncier et l’aménagement. La demande de subvention va alors porter sur 50% du coût global du projet. Ce qui équivaut au taux maximum attribuable par le département. La mairie a d’ailleurs tenu à préciser que l’obtention de cette subvention est une condition non négligeable à la réalisation de ce projet.

En ce qui concerne la seconde décision, elle renvoie au transfert de la compétence PLU et la commune rejoint la majorité des communes s’opposant à ce transfert.

Un transfert automatique à partir du 1 janvier 2018

Selon le maire de ville d’Ars sur Moselle, le transfert de la compétence Plan local d’urbanisme à la communauté d’agglomération sera automatique à partir du 1er janvier 2018. Bruno Valdevit a surtout tenu à rappeler aux élus l’importance du PLU dont il juge important d’en terminer le processus de validation afin de transmettre à la métropole le document définitif qui va exprimer la volonté de la commune de l’organisation de son espace. D’ailleurs, c’est en ce sens que les élus ont pu adopter une motion sur le report du transfert de la compétence PLU. Ce vote s’est déroulé à l’unanimité.