Pratique

Interpellation des présumés voleurs et incendiaires de véhicules de pompiers

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

C’est à Loire que s’est déroulée une série de vols et d’incendies de véhicules de pompiers. La gendarmerie nationale a rendu public un communiqué dans lequel il est indiqué que les quatre suspects ont reconnu leur participation aux faits. Il s’agit d’un groupe composé de trois hommes et d’une femme.

Des suspects âgés de 21 à 27 ans

Les présumés auteurs des incendies sont des habitants de la Loire qui sont âgés entre 21 et 27 ans. C’est quand ils ont été arrêtés par la gendarmerie qu’ils ont reconnu les faits, tout en expliquant le parfait déroulement des opérations de vol et de saccage. Pour ce qui est des trois hommes, ils ont déjà été interpellés pour des faits quelconques.

Deux d’entre eux ont vu leur garde à vue prolongée ce mardi. Ces derniers se servaient de véhicules de secours venant de JTS Auto Service, pour effectuer des rodéos à Montbrison. C’est ce mercredi qu’ils devront comparaître au tribunal correctionnel de Saint-Etienne, où ils seront jugés en comparution immédiate.

Les deux autres accusés de recel ont été remis en liberté

En ce qui concerne les deux autres inculpés, c’est d’une composition pénale et d’un rappel à la loi dont ils ont bénéficié. Cela est dû au fait que ces derniers ne sont concernés que pour des faits de recels. Ils sont actuellement remis en liberté. Le premier vol a eu lieu ce samedi, alors que les pompiers étaient en intervention.

Il s’agit d’un 4X4 qui était utilisé comme véhicule de liaison par le chef de groupe des sapeurs pompiers de Montbrison. C’est un riverain qui a fait la découverte de ce véhicule qui était complètement incendié près de l’hôpital de la ville. Le même jour, aux abords de 23h30, un autre véhicule a été volé dans cette même caserne.

Une voiture d’assistance médicale retrouvée le dimanche

Le 4X4 des sapeurs pompiers qui a été dérobé le samedi a été retrouvé le dimanche par une patrouille de la gendarmerie à Montbrison. La voiture était en partie incendiée et endommagée. Les voleurs mettaient les véhicules en flammes pour effacer les traces des personnes qui se trouvaient à bord.

Un homme d’une vingtaine d’années, qui faisait sûrement partie du lot, et qui vivait dans le même appartement, a perdu la vie le 14 septembre dernier à Saint-Chamond, sur l’autoroute A47. Le jeune homme avait perdu le contrôle de la voiture de pompiers qu’il conduisait, et qu’il avait volée dans une caserne de Lyon quelques heures plus tôt.