janvier 5, 2017 Sophie 0Comment

On parle de dysphasie lorsqu’un enfant présente des signes de troubles spécifiques du développement du langage oral. C’est un trouble continu du langage qui affecte également la compréhension voire l’expression d’un message verbal chez l’enfant. La dysphasie n’est pas causée par un manque de stimulation, ni par un déficit sensoriel, ni par une déficience intellectuelle. Les enfants qui souffrent de cette maladie ont tout autant envie de communiquer que les autres et ce trouble peut entraîner d’énormes frustrations. Les parents doivent donc être attentifs aux moindres signes de la maladie afin qu’elle soit prise en charge au plus tôt.

Les manifestations de la maladie

Comme dans plusieurs cas de maladie, la dysphasie présente des symptômes qu’il vaut mieux détecter rapidement. Notons que les signes que nous allons évoquer concernent essentiellement le langage oral.

Les signes chez un enfant de moins de deux ans

Le vocabulaire: un enfant atteint de dysphasie possède un langage très pauvre, il forme des phrases courtes et il s’en tient à l’essentiel. Des phrases comme “boire eau” ou encore “manger faim” font partie de son langage.

L’expression : les enfants qui souffrent de dysphasie ont du mal à s’exprimer lorsqu’il sont en face des étrangers étant donné qu’ils utilisent souvent des gestes que seuls les habitués peuvent décoder.

La compréhension : ils ont des difficultés à assimiler, à apprendre et à se souvenir des mots et expressions nouvelles. De même, ils peuvent ne pas comprendre ce que les autres disent du fait de la non-familiarité avec leur langage.

Les signes chez un enfant de trois ans et plus

Le vocabulaire : de même que ceux de 2 ans, les enfants âgés de 3 ans et plus présentent des signes de difficultés au niveau de la formulation de phrase. En général, ils forment des phrases avec peu de mots, précisément 2 à 3 mots.

L’expression : à cet âge, un enfant atteint de dysphasie développe un langage verbal de plus en plus intelligible seulement, ses proches uniquement arrivent à déceler ce qu’il dit. De même, il ne pose pas de question. Ainsi, “pourquoi ou c’est quoi ?” ne sont pas des expressions qu’il emploie malgré le fait que la curiosité constitue un élément important pour un enfant de cet âge.

La compréhension : ici encore, l’enfant ne montre pas de signe d’incompréhension quand on aborde les sujets ou les activités qui sont de son âge. Au contraire, il se montre plutôt intelligent lorsqu’une activité ne demande pas d’expression verbale. Toutefois, il a beaucoup de mal à exprimer ce qu’il ressent, ce qu’il veut ou alors ce qu’il pense. Alors, il cherche ses mots longtemps et au final se contentent de réponses brèves quand on lui pose des questions.