Un recueil poétique à découvrir dans la collection de Bernard Anton

Bernard Anton

Les Éditions de L’Harmattan ont publié en 2021 un recueil poétique signé Bernard Anton. Ce dernier porte un nom atypique : « Célébrades », qui laissent entendre que ce livre aura pour objectif de faire l’éloge, de mettre en lumière certaines thématiques. L’ouvrage appartient au groupe « Les Impliqués Éditeurs » et a pour vocation de réunir des textes insolites, mais très connectés les unes aux autres par un point commun : leur côté très original, difficile à lier à un genre littéraire précis comme le roman. L’éditeur est réputé pour être une des maisons les plus actives et a édité une grande quantité de romans depuis leur ouverture ! Mais alors, qui est Bernard Anton ? Le poète habite aujourd’hui au Québec et a décidé de présenter une œuvre entièrement composée de haïkus. Le titre de l’ouvrage « Célébrades » fait écho au recueil intégral, mais aussi à la première partie du livre, dédiée à Brigitte Bardot. Toutes les thématiques préférées de Bernard Anton figurent dans cet ouvrage : amour, passion, beauté de l’ordinaire, mais également l’écologie et tout ce qui s’y rapproche, y compris les animaux.

Malgré les controverses notamment liées à ses penchants politiques et ses déclarations « choquantes », Brigitte Bardot reste une icône nationale et même internationale, qui représente une certaine idée de la classe à la française. Libérée, elle a aussi prêté ses traits à la Marianne. Très impliquée dans la défense animale, la grande Brigitte Bardot est ici portée aux nues ! L’écrivain choisit de décrire sa beauté physique et mentale, ainsi que son amour pour le règne animal et la planète. Les deux artistes partagent donc de nombreux points en commun.

Grâce à sa muse, Bernard Anton permet de capter l’attention du lecteur ou de la lectrice. Les « Célébrades » représentent la seule partie du texte où l’auteur a décidé de se consacrer à une figure précise. Dans l’ouvrage, le lecteur découvre la vision inspirante et inspirée d’un écrivain adorant surtout la beauté de la nature brute, se démarquant grandement de l’engouement général pour les technologies. D’ailleurs, le poète profite savamment de son art pour laisser passer un message sur toutes ces installations nouvelles, qui perturbent la faune et la flore, partout sur Terre…

Les poèmes des « Célébrades » parleront particulièrement aux initiés, mais pourront également donner envie aux personnes qui hésitent à se lancer dans la lecture de poésie. Ce genre n’est pas le plus vendeur dans les librairies, mais il représente un excellent exercice de style. Dans un monde qui va « trop vite », le recueil de Bernard Anton invite à une pause, tout en prenant la main du lecteur — avec une certaine vivacité. Certains passages sont plus rythmés, proposant une version complète d’un univers qui est à la fois beau et laid. Le poète a peut-être choisi le haïku comme forme idéale, qui correspond au dynamisme, à l’éphémère d’une idée qui dure pourtant. À la manière d’une parole qui peut être prononcée de manière totalement innocente, celle-ci résonne en écho. Par-delà cette écriture simple, mais efficace, le lecteur devine une personnalité et un créateur humble, qui se place en retrait, au cours d’un épisode contemplatif.

En réalité, c’est bien là l’essence même du haïku. Ici Bernard Anton s’affranchit aussi des règles et des codes très stricts de cet art qui vient tout droit du Japon, et qui date de la fin du XIXe siècle.

Mais comme cet amoureux de la liberté s’inscrit dans une démarche originale, il a aussi décidé de s’écarter des sentiers battus, en présentant sa propre vision du monde, nourri de ses expériences passées et de sa vie actuelle. Grâce à ce recueil, le lecteur touche du bout des doigts l’étendue de l’imagination et toutes les problématiques qui animent le poète. Non seulement Bernard Anton, mais également ses prédécesseurs. Par définition, la poésie romantique est un mouvement qui date (apparu au XVIIIe jusqu’au XIXe siècle), mais c’est bien cette forme classique qui a perduré, de la manière la plus populaire et reconnue. Parmi les thèmes majeurs du romantisme, on retrouve la spiritualité, une soif de liberté dans l’expression de l’art (ainsi que de soi). Le romantique se fiche donc des codes et des bienséances, en empruntant une voie qu’il a choisi, en s’écartant considérablement de la tradition. Cela lui permet de s’ouvrir de manière politique, tout en abordant des concepts abstraits et généraux, tels que l’amour, la mort, la mélancolie du temps passé, la révolte, mais aussi la curiosité pour l’Orient et le lointain.

Bernard Anton serait-il un romantique du XXIe siècle ? Ce recueil donne envie d’en apprendre plus sur les travaux de cet artiste qui fait preuve d’une grande tendresse envers son lectorat, et choisit finement ses mots.

Le site du livre : https://celebrades.fr/

 

Que faire si on a mal au dos ?

Avoir mal au dos n’est pas une fatalité. Il est vrai que c’est le genre de maladie qui peut vite vous gêner au quotidien. Qui ...