Business

Alex Dreyfus

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Alex Dreyfus est le PDG de Mediarex Sports & Entertainment. L’entreprise est basée à Malte, et gère la base de données Global Poker League (GPL). Mediarex étend aussi son influence via Global Poker Index. Bien avant de fonder Mediarex, Dreyfus a travaillé dans de nombreuses entreprises européennes qui œuvrent dans l’univers du poker.

En août 2017, l’entrepreneur lyonnais annonçait que la GPL aurait, cette année, une édition en Inde, qui comprendrait six équipes de base. L’équipe gagnante aura l’occasion de participer à la finale de l’édition mondiale de la GPL. Elle se tiendra à Las Vegas.

Aux origines de la GPL

Alex Dreyfus est un entrepreneur ayant une expertise significative dans l’industrie du poker, des jeux et des eSports. Avant d’aborder spécifiquement l’édition indienne de la GPL, parlons des débuts d’Alex Dreyfus dans les affaires pour mieux comprendre les origines de la GPL. L’entrepreneur lyonnais a travaillé dans le monde d’Internet depuis 1995 grâce à plusieurs projets. En 2004, il a fait un formidable bond dans l’univers des jeux. L’homme avait alors mis sur pied quelques salles de poker qui ont cartonné (Winamax & Chilipoker).

Depuis 2012, Dreyfus a entamé une nouvelle aventure avec Mediarex Sports & Entertainment, qui vise à agréger globalement l’audience des fans de poker et à promouvoir les joueurs. L’entreprise a ensuite acquis Global Poker Index et TheHendonMob pour s’imposer dans les classements. Cela a ensuite permis de mettre sur pied une base de données de premier plan. « Finalement, nous avons réalisé que nous avions besoin d’une plateforme beaucoup plus grande pour aider le jeu à être perçu différemment. Les classements sont excellents, mais pas assez. »C’est de là qu’est venue l’idée de créer la Global Poker League.

Promouvoir les joueurs et le jeu

Pour la promotion de cette gigantesque plateforme, Mediarex a fait appel à des capitaux risqués chinois et hongkongais. Mais quelle est vraiment la finalité de ce concept ? Dreyfus explique qu’elle « vise à promouvoir les joueurs et le jeu ». « Pensez à la Formule 1, dit-il. La GPL est un circuit sur lequel les voitures (équipes GPL) et les pilotes (les joueurs GPL) vont courir toute l’année. En faisant un format de circuit fermé, vous vous assurez que les joueurs sont exposés aux fans et aux médias. »

La création de l’édition indienne de la GPL

« Notre objectif est de veiller à ce que ce contenu, avec des joueurs et des équipes en compétition, soit vu dans les médias traditionnels en Inde et partout dans le monde », explique Alex Dreyfus. « C’est ainsi que nous pouvons potentiellement – sur le long terme – avoir un impact sur ce marché. »

Bilan de la saison 1

Alex Dreyfus a profité de l’annonce de la création de la GPL en Inde pour faire un bilan, un résumé de la première saison. « Nous avons eu les meilleurs joueurs de poker du monde (Fedor Holz, Olivier Busquet, etc.) en compétition pendant 9 mois », se félicite l’entrepreneur français. « Nous avons produits plus de 400 heures de contenu en direct et 180 matchs. Les gens ne réalisent pas la quantité de travail que cela représente. » Il ajoute que Mediarex a donné « plus de 300 000 dollars en compensation aux joueurs », ce qui représente une « grande réussite ».

En tout cas, cette conquête du marché indien s’accompagne aussi de l’expansion vers les eSports. Les joueurs indiens sont d’ailleurs séduits par les meilleures innovations eSports que leur apporte Mediarex. C’est le cas notamment de The Cube, qui offre plus d’interactivité dans les jeux de poker en ligne.

Pour avoir tous les détails de la création de l’édition indienne de la GPL, rendez-vous sur https://glaws.in/2017/10/16/feature-gpl-ceo-alex-dreyfus-talks-leagues-foray-india-growth-poker-e-sports/.