Business

Le métier d’opticien offre de nombreux débouchés

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Si vous avez un grand sens du commerce, que vous êtes habile de vos mains, pourquoi ne pas devenir opticien ? Ce métier est un mélange de technicité, de paramédical, de créativité, de vente et de gestion. Cette polyvalence plaît en général aux étudiants. La vente est la deuxième mission de ce professionnel. Comme tout commercial, il est en contact avec la clientèle afin de la conseiller dans le choix des verres, des montures, des lentilles et autres produits d’entretien. Trouver du travail dans ce secteur est relativement aisé, d’où l’intérêt d’opter pour une licence optique.

Le secteur a le vent en poupe

Les Français pour les trois quarts sont actuellement porteurs de lunettes de vue. Ce fait est dû en partie au vieillissement de la population, mais aussi au temps de plus en plus important passé devant les écrans. Leur usage récurrent génère de la fatigue oculaire. Autre facteur qui rend ce métier attractif, les ophtalmologues sont rares et ils sont débordés. Il faut compter plus de 85 jours en France pour obtenir un rendez-vous. Afin de les soulager, les opticiens sont depuis peu habilités à exercer certaines tâches. Le patient par exemple n’est plus obligé de retourner chez les spécialistes pour un renouvellement d’ordonnance, l’ancienne suffit. Le travail durant les prochaines années ne devrait pas manquer.

Le secteur de l’optique reste dynamique

En France, plus de 12 400 points de vente sont à la disposition de la clientèle toujours plus nombreuse. Le chiffre d’affaires moyen pour un magasin dépasse les 500.000 euros par an. Après plusieurs années d’expérience dans une boutique, vous pourrez ouvrir votre propre établissement en franchise ou en indépendant. La reprise d’une entreprise peut aussi être envisagée. On estime que plus de 2000 points de vente seraient à céder dans les prochaines années pour cause de départ à la retraite.