Immo

Combien d’apport pour un prêt immobilier ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Vous prévoyez effectuer un prêt immobilier avec un apport personnel ? Ce dernier constitue une condition sine qua non pour pousser les établissements financiers à revoir à la hausse le plafond d’emprunt. Il s’exprime en fonction du montant du total dont vous avez besoin. Découvrez le seuil considéré comme suffisant par les banques.

Un apport personnel à hauteur de 10 %

Pour contracter un prêt immobilier, vous devez avoir un apport de 10 %. Cet apport est le minimum conseillé par les banques. Celles-ci le considèrent comme suffisant pour accepter votre dossier. Il couvre certains frais supplémentaires.

A lire également : Comment réussir l’estimation d’un bien immobilier en Suisse Romande ?

Que compose-t-il  ?

Avant tout, notez que ce procédé ne constitue pas une condition obligatoire pour effectuer la demande d’un prêt immobilier. En effet, la loi liée sur le financement des constructions ou d’achat de maison ne l’exige pas.

Cependant, les enseignes sélectionnent d’abord les dossiers qui leur semblent bénéfiques. Alors, cela paraît normal de voir ces établissements choisir les emprunteurs qui présentent un meilleur apport personnel.

A découvrir également : Comment se repérer dans la forêt ?

Ils requièrent dans la plupart du temps un complément de 10 % du montant total d’achat ou de construction. Ce pourcentage correspond en réalité aux différents frais annexes, à savoir :

  • l’argent du notaire ;
  • la caution ;
  • les frais de garanties ;
  • la somme à payer à l’agence immobilière.

Notez qu’au cours de vos démarches, il peut arriver que d’autres frais s’y ajoutent.

Exemple palpable

Imaginez par exemple que vous décidez d’acheter une maison dont le prix est fixé à 200 000 euros. Le notaire prendra 15 500 euros pour la validation de votre démarche. Alors, vous allez payer 200 000 + 15 500 soit 215 500 euros que vous devez emprunter auprès de votre établissement prêteur.

Cela signifie que votre apport personnel minimal s’élèvera à 21 500 euros. C’est le montant conseillé pour obtenir gain de cause.

Un apport personnel de 20 %

Un apport personnel à hauteur de 20 % paraît idéal pour obtenir un prêt. C’est un moyen pour forcer les banques à accepter votre proposition. En effet, elles considèrent ce complément comme un excellent signal, peu importe le coût de votre achat immobilier. Grâce à ce seuil, votre dossier fera partie des premiers qui seront traités.

Cela paraît possible, car les établissements de prêt estiment que vous êtes en mesure de rembourser rapidement. La négociation de votre taux d’emprunt et de l’assurance devient plus simple. Il est revu à la baisse afin de vous faciliter la rétrocession. Vous pouvez bénéficier d’une augmentation du plafond financier même si votre revenu semble inférieur.

Un apport personnel supérieur à 20 %

Votre apport personnel peut aller à 30, voire 40 % en fonction de vos économies. Il s’avérait très intéressant aux yeux des sociétés concernées. Désormais, votre dossier sera classé parmi les dossiers VIP. Vous bénéficierez donc d’une offre de prêt alléchante et qui conviendra à vos exigences.

Les conditions s’assouplissent et une démarche de rétention s’active. Les banques proposent un taux d’emprunt concurrentiel pour tenter de vous garder. En effet, elles vont vous prendre pour un bon payeur et vous accorderont un prêt sans aucun problème.

Cependant, cela ne signifie en aucun cas que vous devez investir toutes vos économies. Ne videz pas votre compte dans le seul but de gonfler votre apport personnel. Certains frais supplémentaires ou des imprévus peuvent surgir au cours de l’achat ou de la construction de votre bien immobilier.