janvier 18, 2017 Alex 0Comment

Le rachat de crédit, qui implique de faire racheter un à plusieurs prêts est-il une opération intéressante ? Faut-il se lancer ? Quels sont les frais pour ce financement ? Eléments de réponses.

Faire racheter son crédit immobilier

Les ménages Français sont nombreux à se demander sur le rachat de crédit immobilier est intéressant et il y a de quoi se poser la question car plusieurs opérations se cachent bien souvent derrière cette appellation. Il faut savoir qu’il existe trois financements, souvent confondus car les subtilités qui les séparent sont relativement fines.

Il y a la renégociation de crédit, c’est tout simplement le fait de se tourner vers on prêteur pour faire renégocier son crédit immobilier (pas le prêt à la consommation, ça ne concerne pas ces emprunts). Un avenant est signé, tout le monde est content.

Le rachat de crédit immobilier (voir cette page pour plus d’explications) repose sur le même principe sauf que l’on fait appel à une autre banque et donc, il y a nécessité de faire racheter le crédit, c’est-à-dire de le rembourser par anticipation et donc de mettre en place un nouveau contrat.

Enfin, le regroupement de crédits immobilier, c’est l’opération qui permet de faire racheter plusieurs prêts, et de nature différentes. Cette solution simplifie la gestion de ses remboursements et permet de réduire la mensualité.

calculer rachat credit

Les frais du rachat de crédit immobilier

Les trois opérations entrainent des frais, à la signature du contrat, à la mise en place du dossier (frais administratifs + frais de notaire si garantie hypothécaire) et pour les deux dernières lors du remboursement par anticipation des anciens crédits.

Pour les frais de dossier, il faut compter en général 5% du montant des crédits à racheter, c’est la rémunération de la banque ou de l’organisme prêteur sur la conclusion du contrat de crédit. Cela couvre généralement les frais de mise en place du dossier, c’est-à-dire les charges liés à l’étude du dossier par un analyste, aux différents courriers et frais d’envois.

Les frais de notaire sont une partie à prendre en compte, ils sont fixés par barème national et dépendent du montant des crédits à racheter. L’étude permet de définir le montant de ces frais, il faut compter en général environ 5% à 6% du montant du financement.

Enfin, rembourser par anticipation un crédit entraine des frais, sauf clause indiquant l’absence de ces frais. Ils sont de 3% pour un prêt immobilier, c’est pour cette raison que l’on parle souvent d’une différence d’un point entre le taux actuel du crédit et celui proposé, c’est pour que les différents frais soient absorbés dans le financement et que l’emprunteur puisse tout de même gagner quelques euros sur les intérêts à rembourser.

Au final, il est intéressant de recourir à cette opération lorsque cela procure un avantage pour l’emprunteur, il peut s’agir d’une économie sur les intérêts pour certains foyers, comme il peut s’agir d’une réduction de mensualités pour d’autres. Chacun dispose de ses propres attentes et de ses propres besoins. Dans tous les cas, aucun organisme ne peut exiger le paiement avant signature du contrat, autant en profiter pour demander une étude gratuite, cela n’engage en rien.