Maison

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur l’isolation thermique répartie

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Généralement, on parle soit de l’isolation thermique par l’intérieur, soit de l’isolation par l’extérieur. Pourtant, il existe une autre forme d’isolation thermique qui s’adresse particulièrement aux constructions neuves. Il s’agit de l’isolation thermique répartie. Avec l’ITR, aucun isolant n’est ajouté aux parois. La structure porteuse s’édifie avec des matériaux auto-isolants. Ce qui simplifie la mise en œuvre et se charge en même temps de limiter les ponts thermiques et les défauts d’étanchéité à l’air.

L’isolation thermique répartie (ITR), c’est quoi ?

L’isolation répartie est une forme d’isolation thermique qui ne s’applique que sur les constructions neuves. Cette situation s’explique par le fait qu’elle ne peut être appliquée que durant la construction. En réalité, c’est une technique qui combine à la fois le gros œuvre et l’isolation thermique. Ce qui permet d’obtenir un seul matériau présentant une double fonction. On appelle cela « les monomurs ». C’est l’air qui se trouve emprisonné à l’intérieur du matériau de construction qui va assurer une fonction isolante. Aucun matériau isolant ne viendra s’ajouter aux parois qui ont déjà été mises en place. Les murs sont à la fois porteurs et thermiquement performants.

Il existe de nombreuses solutions pouvant être utilisées par Gerolin pour une isolation répartie. Mais les matériaux se présentent principalement sous deux groupes. D’un côté, il y a les monos-matériaux dont l’ensemble ne forme qu’un seul complexe. De l’autre, il y a les pluri-matériaux. Dans ce dernier cas, on se sert d’un matériau isolant en tant que sandwich dans un matériau porteur.

Est-il possible d’appliquer l’isolation thermique répartie dans d’autres constructions ?

En principe, l’isolation répartie n’est réservée qu’aux travaux de construction, étant donné qu’elle concerne les murs porteurs. Mais il est possible de l’utiliser lors de travaux d’agrandissement, ou de surélévation sur une construction déjà existante. Grâce à cette technique, il sera alors possible de remédier aux problèmes d’étanchéité à l’air, de présence de ponts thermiques et de tous ces défauts que présente généralement une isolation classique.

L’ITR présente de multiples avantages qui sont loin d’être négligeables. En plus de la meilleure étanchéité et de la réduction de ponts thermiques, l’ITR propose aussi un logement sain. Le bâtiment parvient à bien lutter contre l’humidité, les moisissures, ou encore la condensation. Les matériaux utilisés sont sûrs, la qualité de l’air est toujours préservée et le travail peut être réalisé en un temps record.