Comment savoir si l’on manque de dopamine ?

La dopamine est une hormone produite essentiellement dans le cerveau par le biais des neurones dopaminergiques. En principe, la synthèse de ce neurotransmetteur se fait à partir de la tyrosine. Il s’agit d’un acide aminé qui a une répercussion directe sur le mouvement musculaire, la croissance des tissus, ainsi que le bon fonctionnement du système immunitaire. Aussi, la dopamine contribue à la gestion du métabolisme, à la sécrétion de l’hormone de croissance et à la bonne coordination des mouvements. Bien qu’il s’agisse d’une hormone qui joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du cerveau et de l’organisme, il est important de noter que le nombre de neurones dopaminergique est très faible. Aussi, il peut arriver à une personne de manquer de dopamine. Mais comment savoir si l’on manque de dopamine ? Les réponses dans cet article.

La lenteur ou l’akinésie

Le manque de dopamine est étroitement lié à la maladie de Parkinson. En ce sens, l’un des symptômes les plus connus de cette dégénérescence est l’akinésie ou la lenteur. Il s’agit surtout d’une difficulté à effectuer des mouvements. Cela est surtout notable dans le cadre de mouvements complexes, comme des actions nécessitant la coordination de plusieurs membres ou une séquence de mouvement.

A lire également : CBD : Quelles sont ses véritables allégations thérapeutiques??

Pour la personne concernée par manque de dopamine, les sensations se caractérisent par de l’engourdissement ou un blocage. Cela tend notamment à rendre certains mouvements impossibles à effectuer.

Il est cependant important de noter que tous les types de mouvements ne sont pas concernés par l’akinésie au même degré. En réalité, il est surtout question des mouvements nécessitant de la précision, mais aussi les mouvements semi-automatiques. Dans cette optique, la marche et l’écriture constituent des exemples concrets.

A lire également : Tétine ou pouce : les astuces du dentiste pour sevrer doucement votre bébé

La raideur ou l’hypertonie musculaire

La raideur musculaire ou l’hypertonie est un signe de manque de dopamine qui se caractérise par l’augmentation du tonus musculaire. Dans la vie quotidienne de la personne concernée, cette anomalie provoque une difficulté à réaliser certains gestes précis. Elle s’identifie également par une tension exagérée du corps. Aussi, il peut être compliqué pour un individu atteint d’hypertonie musculaire de fermer les boutons de sa chemise, de taper un numéro de téléphone ou de faire ses lacets.

En réalité, il s’agit d’une affection motrice qui se caractérise par une augmentation du réflexe tonique. Ce dernier est généralement déclenché par un étirement musculaire. De manière plus précise, l’hypertonie musculaire provoque une contraction anormale et involontaire des muscles. Elle se caractérise ainsi par des douleurs et des spasmes musculaires, une difficulté à la marche et un déséquilibre postural, ainsi qu’une perte totale ou partielle de la mobilité des membres inférieurs ou supérieurs.

Les autres signes de manque de dopamine

Bien que la diminution du mouvement spontané et la rigidité musculaire s’avèrent les symptômes les plus fréquents de manque de dopamine, il existe d’autres signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille. En effet, le manque de dopamine peut provoquer une sensation de fatigue persistante. Il arrive également que la personne ait un fort besoin de sucre. Lorsque près de 50 % des neurones dopaminergiques sont détruits, les symptômes relatifs à la maladie de Parkinson commenceront à apparaître. Dès lors, la personne aura des tremblements jusqu’aux extrémités des membres.

À noter que le manque de dopamine peut aussi avoir une répercussion au niveau psychique. Cela, puisqu’il s’agit de l’hormone responsable du plaisir et de la motivation. Aussi, un manque de dopamine aura tendance à faire baisser considérablement l’humeur d’une personne. Le comportement de cette dernière sera ainsi marqué par davantage de négativité. En d’autres termes, l’individu sera plus sujet à la dépression, au pessimisme, au manque de confiance en soi, à la difficulté de prendre des décisions, etc. Le manque de dopamine peut également mener à l’introversion et au désintérêt pour l’environnement, jusqu’à l’absence totale de vie sociale. Il peut également se caractériser par une diminution des performances intellectuelles, de l’attention, mais aussi de la mémoire.

Comment utiliser une pinata ?

Une pinata est un objet creu décoré de papier qui contient des bonbons, des petits jouets, des fruits… Il s’agit d’un jeu joué au Mexique ...