Pratique

Découvrir le métier d’ambulancier

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

L’ambulancier est un professionnel de la santé qui a pour vocation première le transport de blessés ou de patients dans une ambulance. Auxiliaire de soin, il est capable de dispenser les gestes de premiers secours mais également de définir les priorités en matière de prise en charge. Il possède de plus la faculté d’évaluer très rapidement une situation et de prendre les mesures adéquates qui en découlent. Son sang-froid et ses excellents réflexes lui permettent d’assurer le transport des blessés avec une totale sécurité. Ses connaissances médicales sont suffisantes pour appliquer les directives d’un médecin. Il n’est par conséquent pas uniquement un conducteur de véhicule sanitaire mais possède une palette de connaissances très large.

Les différentes missions de l’ambulancier

Sa première mission est d’amener en temps et en heure le véhicule sanitaire dont il a la charge ainsi que le personnel médical chargé de l’intervention. Pour cela, il devra être capable d’évaluer en préambule la nature de l’urgence qui lui est soumise et de prendre les décisions qui s’y rapportent, tant au niveau de l’intervention que du personnel à mobiliser. Afin que cette dernière se passe au mieux, il aura pris la peine de vérifier la bonne marche de son véhicule.

Responsable de son entretien, l’ambulancier assure ainsi la sécurité des patients lors de leur transport. Une fois arrivé sur le lieu de l’accident ou de prise en charge, il est responsable de coordonner les différentes actions à réaliser. Il peut être amené également à sécuriser le blessé ainsi que son entourage. Après avoir déterminé le centre hospitalier qui sera le plus à même de convenir en fonction de la nature de l’urgence, sa mission est de conduire le blessé ou le patient à bon port. Ceci, bien entendu, le plus rapidement possible tout en prenant toutes les dispositions liées à la sécurité et en soignant les règles de prudence. Enfin, il doit être capable d’effectuer différentes tâches d’ordre administratif inhérentes aux interventions qu’il a réalisées.

Les qualités requises pour devenir ambulancier

L’ambulancier doit être un excellent conducteur, capable de marier autant la rapidité que la prudence. Il doit posséder la faculté de travailler la nuit et le week-end, selon des horaires décalés. Sa résistance nerveuse est clairement au-dessus de la moyenne et son sang-froid est une de ses qualités principales. Il sait faire preuve en tout temps de beaucoup de réactivité et sa faculté d’adaptation aux différentes situations qui se présentent est particulièrement aiguisée. Son sens des contacts humains lui permet de trouver les bons mots au bon moment et de rassurer les blessés.

L’environnement de travail de l’ambulancier et formation

L’ambulancier est toujours en mouvement et il collabore en permanence avec d’autres corps de métiers, comme les policiers, les pompiers et de manière un peu plus directe, des médecins et des infirmiers. Son environnement de travail est par conséquent très varié, principalement lors des interventions qui peuvent l’amener dans de multiples endroits, parfois difficiles d’accès. Pour avoir le droit exercer, il doit posséder le Diplôme d’État d’Ambulancier ainsi que le permis de conduire B depuis au minimum trois ans.